GTV || Interfaces -Solutions - Technologies

mai 09

TeleHuman _
Un hologramme grandeur nature sur un cylindre avec Kinect.
TeleHuman est un système d’affichage 3D cylindrique conçu par le professeur Roel Vertegaal. Celui-ci devrait permettre à des personnes situées en des lieux différents d’entamer un nouveau type de vidéo-conférence dans laquelle les interlocuteurs auront l’illusion croissante d’être l’un en face de l’autre.
Fonctionnant à l’aide d’un réseau de capteurs Kinect et d’un projecteur 3D diffusant des images sur un tube en acrylique translucide de 1,8 mètre de haut, ce premier prototype vous permet de visualiser en temps réel une personne sous tous les angles. TeleHuman est à découvrir en vidéo dans la suite de cette colonne même la présentation laisse un peu à désirer qualitativement parlant.

TeleHuman _

Un hologramme grandeur nature sur un cylindre avec Kinect.

TeleHuman est un système d’affichage 3D cylindrique conçu par le professeur Roel Vertegaal. Celui-ci devrait permettre à des personnes situées en des lieux différents d’entamer un nouveau type de vidéo-conférence dans laquelle les interlocuteurs auront l’illusion croissante d’être l’un en face de l’autre.

Fonctionnant à l’aide d’un réseau de capteurs Kinect et d’un projecteur 3D diffusant des images sur un tube en acrylique translucide de 1,8 mètre de haut, ce premier prototype vous permet de visualiser en temps réel une personne sous tous les angles. TeleHuman est à découvrir en vidéo dans la suite de cette colonne même la présentation laisse un peu à désirer qualitativement parlant.

mai 04

Keith Haring célébré dans un doodle de Google
L’artiste et activiste américain Keith Haring, né le 4 mai 1958, est célébré vendredi dans un doodle de Google.
En ce vendredi 4 mai, Google rend hommage dans un doodle à Keith Haring, né jour pour jour il y a 54 ans à Reading en Pennsylvanie aux Etats-Unis et décédé en 1990 à l’âge de 31 ans. À New York, l’artiste découvre la foisonnante culture alternative des années 1980 qui, hors des galeries et des musées, développe son expression sur de nouveaux territoires : rues, métros, entrepôts, etc. Il rencontre des artistes de la vie underground new-yorkaise et organise ou participe à des expositions et des performances au Club 57, qui devient le lieu fétiche de l’élite avant-gardiste. C’est à cet endroit que le “Bébé rayonnant”, un des pictogrammes les plus connus de Keith Haring fut créé. Ses peintures font partie du mouvement général de l’art contemporain, et pas seulement de la stricte figuration libre. La « griffe Haring », c’est la répétition infinie de formes synthétiques soulignées de noir avec des couleurs vives, éclairantes, sur différents supports. Sa première exposition personnelle a lieu en 1982 à la galerie Tony Shafrazi de New York et rencontre un immense succès public. En 1985, il est invité à participer à la Biennale de Paris. Sa notoriété internationale ne cesse dès lors de croître. Il participe à de nombreuses expositions internationales et exécute des commandes prestigieuses, comme la fresque de l’hôpital Necker de Paris. En 1988, Keith Haring apprend qu’il est infecté par le virus du sida. Il s’engage dès lors fortement dans la lutte contre cette maladie, mettant son art et sa notoriété au service de cette cause et de sa visibilité. Il crée à cet effet la Keith Haring Foundation, en 1989, qui est chargée de venir en aide aux enfants et de soutenir les organsiations qui luttent contre le sida. Il meurt des complications dues au sida à l’âge de 31 ans.

Keith Haring célébré dans un doodle de Google

L’artiste et activiste américain Keith Haring, né le 4 mai 1958, est célébré vendredi dans un doodle de Google.

En ce vendredi 4 mai, Google rend hommage dans un doodle à Keith Haring, né jour pour jour il y a 54 ans à Reading en Pennsylvanie aux Etats-Unis et décédé en 1990 à l’âge de 31 ans. À New York, l’artiste découvre la foisonnante culture alternative des années 1980 qui, hors des galeries et des musées, développe son expression sur de nouveaux territoires : rues, métros, entrepôts, etc. Il rencontre des artistes de la vie underground new-yorkaise et organise ou participe à des expositions et des performances au Club 57, qui devient le lieu fétiche de l’élite avant-gardiste. C’est à cet endroit que le “Bébé rayonnant”, un des pictogrammes les plus connus de Keith Haring fut créé. Ses peintures font partie du mouvement général de l’art contemporain, et pas seulement de la stricte figuration libre. La « griffe Haring », c’est la répétition infinie de formes synthétiques soulignées de noir avec des couleurs vives, éclairantes, sur différents supports. Sa première exposition personnelle a lieu en 1982 à la galerie Tony Shafrazi de New York et rencontre un immense succès public. En 1985, il est invité à participer à la Biennale de Paris. Sa notoriété internationale ne cesse dès lors de croître. Il participe à de nombreuses expositions internationales et exécute des commandes prestigieuses, comme la fresque de l’hôpital Necker de Paris. En 1988, Keith Haring apprend qu’il est infecté par le virus du sida. Il s’engage dès lors fortement dans la lutte contre cette maladie, mettant son art et sa notoriété au service de cette cause et de sa visibilité. Il crée à cet effet la Keith Haring Foundation, en 1989, qui est chargée de venir en aide aux enfants et de soutenir les organsiations qui luttent contre le sida. Il meurt des complications dues au sida à l’âge de 31 ans.

mai 03

Porte-clés, écouteur, ou haut parleur?
Encore aujourd’hui il est possible de démasquer le propriétaire d’un appareil Apple rien qu’à la couleur blanche éclatante de son casque audio. Mais si vous cherchez à vraiment être remarqué, alors ce porte-clés haut-parleur en forme d’écouteur réalisé par ThinkGeek , est un gadget que certains d’entre vous ne voudront très certainement pas manquer. Comme illustré ci-dessus, il n’est pas sans rappeler les écouteurs blancs de l’iPod. Mais le truc cool, c’est que c’est en fait un haut-parleur. Il semble être assez petit pour que vous soyez en mesure de le glisser dans votre poche sans aucun problème, et grâce à sa conception originale, vous aurez également un porte-clés plutôt unique à utiliser pour y attacher vos clés.

Porte-clés, écouteur, ou haut parleur?

Encore aujourd’hui il est possible de démasquer le propriétaire d’un appareil Apple rien qu’à la couleur blanche éclatante de son casque audio. Mais si vous cherchez à vraiment être remarqué, alors ce porte-clés haut-parleur en forme d’écouteur réalisé par ThinkGeek , est un gadget que certains d’entre vous ne voudront très certainement pas manquer. Comme illustré ci-dessus, il n’est pas sans rappeler les écouteurs blancs de l’iPod. Mais le truc cool, c’est que c’est en fait un haut-parleur. Il semble être assez petit pour que vous soyez en mesure de le glisser dans votre poche sans aucun problème, et grâce à sa conception originale, vous aurez également un porte-clés plutôt unique à utiliser pour y attacher vos clés.

Sound Sofa: Le canapé Sonorisé !
Sound Sofa est une alternative aux canapés classiques plutôt intéressante. Il s’agit d’un canapé muni d’une sonorisation et capable de lire vos fichiers audio numériques. Ce sofa sonore et surtout haut de gamme a été réalisé par la société britannique CSL. Mariant high-tech et mobilier, il est fabriqué avec des tissus et des matériaux confortables. Il s’agit d’un canapé intégrant principalement trois haut-parleurs, un subwoofer et un dock pour lire et recharger un iPod ou un iPhone. Sound Sofa est aussi équipé de port USB et d’un lecteur de cartes SD. Ajouter à cela une connexion Bluetooth 2.1 pour lire des fichiers audio sur des terminaux distants. Les cinéphiles et autres gamers ont la possibilité de muer ce meuble en home cinéma audio pour une meilleure expérience. Canapé d’angle, divan ou encore fauteuil, Sound Sofa, est actuellement disponible en plusieurs versions. La gamme est baptisée Cosmos. Les prix commencent à partir de 999 livres soit 1200 euros.

Sound Sofa: Le canapé Sonorisé !

Sound Sofa est une alternative aux canapés classiques plutôt intéressante. Il s’agit d’un canapé muni d’une sonorisation et capable de lire vos fichiers audio numériques. Ce sofa sonore et surtout haut de gamme a été réalisé par la société britannique CSL. Mariant high-tech et mobilier, il est fabriqué avec des tissus et des matériaux confortables. Il s’agit d’un canapé intégrant principalement trois haut-parleurs, un subwoofer et un dock pour lire et recharger un iPod ou un iPhone. Sound Sofa est aussi équipé de port USB et d’un lecteur de cartes SD. Ajouter à cela une connexion Bluetooth 2.1 pour lire des fichiers audio sur des terminaux distants. Les cinéphiles et autres gamers ont la possibilité de muer ce meuble en home cinéma audio pour une meilleure expérience. Canapé d’angle, divan ou encore fauteuil, Sound Sofa, est actuellement disponible en plusieurs versions. La gamme est baptisée Cosmos. Les prix commencent à partir de 999 livres soit 1200 euros.

Avr 26

L’iPad étanche pour l’été 
Avec les beaux jours qui approchent (enfin on espère…) que diriez-vous de pouvoir emmener avec vous votre iPad sans crainte du sable ou de l’eau ?
Étanche à l’eau, à la neige, au sable et à la poussière, l’étui étanche Dripro pour iPad (Waterproof et certifié IPX8) vous permet d’amener votre iPad à la plage, à la piscine ou au ski. Dans l’eau, cette housse protège votre appareil jusqu’à 10 mètres de profondeur, et si elle tombe à l’eau, elle flotte à la surface ! L’étui étanche Dripro pour iPad est transparent et la matière pastique permet d’utiliser l’écran tactile de l’appareil sans problème et vous pouvez toujours écouter de la musique grâce à nos écouteurs étanches (fournis). L’étui étanche Dripro pour iPad est disponible au prix de 39.95€ sur la boutique en ligne www.frenchiphone.com avec comme d’habitude la livraison gratuite pour la France.

L’iPad étanche pour l’été

Avec les beaux jours qui approchent (enfin on espère…) que diriez-vous de pouvoir emmener avec vous votre iPad sans crainte du sable ou de l’eau ?

Étanche à l’eau, à la neige, au sable et à la poussière, l’étui étanche Dripro pour iPad (Waterproof et certifié IPX8) vous permet d’amener votre iPad à la plage, à la piscine ou au ski. Dans l’eau, cette housse protège votre appareil jusqu’à 10 mètres de profondeur, et si elle tombe à l’eau, elle flotte à la surface ! L’étui étanche Dripro pour iPad est transparent et la matière pastique permet d’utiliser l’écran tactile de l’appareil sans problème et vous pouvez toujours écouter de la musique grâce à nos écouteurs étanches (fournis). L’étui étanche Dripro pour iPad est disponible au prix de 39.95€ sur la boutique en ligne www.frenchiphone.com avec comme d’habitude la livraison gratuite pour la France.

GhettoBlaster 2012 by JVC
Le RV-NB90-B que JVC Kenwood mettra en vente à la fin du mois, est un un système audio portable rappelant les gros « GhettoBlaster » à la mode il y a quelques années.
Comparé aux modèles précédents, le fabricant japonais a renforcé les structures afin de diminuer les vibrations parasites, tout en fournissant des basses profondes et très présentes. Leur réglage s’effectue d’ailleurs par paliers sur pas moins de 6 niveaux. La puissance du RV-NB90-B est de 40 watts (2 x 5 W pour les haut-parleurs large bande de 8 cm et 2 x 15 W pour les Super Woofers de 13 cm). Outre un tuner FM et une platine CD, il dispose d’une interface USB. Celle-ci permet d’utiliser une clé USB dans laquelle on pourra mixer et enregistrer le son provenant de plusieurs sources (guitare, micro, métronome, CD, radio…). Un connecteur Dock permet de s’en servir avec un iPhone (3G/3GS/4/4S) ou un iPod classic, nano ou touch, prenant place derrière une porte vitrée. Celle-ci protège le terminal mobile d’éventuels chocs ou du risque de le laisser tomber. Une sortie vidéo est également présente, permettant d’afficher des vidéos provenant d’un terminal mobile d’Apple sur un grand écran. Enfin, grâce à une liaison Bluetooth 2.1 + EDR, on peut avoir accès à distance à un iPhone ou un Androphone. Alimentation secteur ou au moyen de… 10 piles. Dimensions : 666 x 235 x 240 mm. 7,2 kg. Pour le prix, comptez environ 349,60 €.

GhettoBlaster 2012 by JVC

Le RV-NB90-B que JVC Kenwood mettra en vente à la fin du mois, est un un système audio portable rappelant les gros « GhettoBlaster » à la mode il y a quelques années.

Comparé aux modèles précédents, le fabricant japonais a renforcé les structures afin de diminuer les vibrations parasites, tout en fournissant des basses profondes et très présentes. Leur réglage s’effectue d’ailleurs par paliers sur pas moins de 6 niveaux. La puissance du RV-NB90-B est de 40 watts (2 x 5 W pour les haut-parleurs large bande de 8 cm et 2 x 15 W pour les Super Woofers de 13 cm). Outre un tuner FM et une platine CD, il dispose d’une interface USB. Celle-ci permet d’utiliser une clé USB dans laquelle on pourra mixer et enregistrer le son provenant de plusieurs sources (guitare, micro, métronome, CD, radio…). Un connecteur Dock permet de s’en servir avec un iPhone (3G/3GS/4/4S) ou un iPod classic, nano ou touch, prenant place derrière une porte vitrée. Celle-ci protège le terminal mobile d’éventuels chocs ou du risque de le laisser tomber. Une sortie vidéo est également présente, permettant d’afficher des vidéos provenant d’un terminal mobile d’Apple sur un grand écran. Enfin, grâce à une liaison Bluetooth 2.1 + EDR, on peut avoir accès à distance à un iPhone ou un Androphone. Alimentation secteur ou au moyen de… 10 piles. Dimensions : 666 x 235 x 240 mm. 7,2 kg. Pour le prix, comptez environ 349,60 €.

[video]

Greenpeace VS Apple
Les anti-Apple vont pouvoir se régaler car Greenpeace vient de lancer un nouvel angle d’attaque contre la marque à la pomme, loin des traditionnelles guerre de “Ça pue, c’est fermé”. Dans la ligne de mire, les datacenters géants qu’utilise Apple afin d’offrir de l’hébergement iCloud pour stocker les données iPhotos, iTunes et j’en passe… de leurs clients. En effet, contrairement à Google et à Facebook qui travaillent et communiquent avec Greenpeace pour investir un maximum dans les énergies renouvelables, Apple continue d’utiliser de l’énergie produite avec du charbon pour alimenter ses datacenters. Autant dire que la pollution “générée” par Apple n’est pas sans conséquence pour l’environnement. Du coup, Greenpeace a lancé une pétition baptisée Clean our cloud accompagnée d’une vidéo calquée sur une publicité iPhone pour informer les gens et exiger d’Apple (mais aussi Amazon et Microsoft) qu’ils investissent enfin dans les énergies propres.

Greenpeace VS Apple

Les anti-Apple vont pouvoir se régaler car Greenpeace vient de lancer un nouvel angle d’attaque contre la marque à la pomme, loin des traditionnelles guerre de “Ça pue, c’est fermé”. Dans la ligne de mire, les datacenters géants qu’utilise Apple afin d’offrir de l’hébergement iCloud pour stocker les données iPhotos, iTunes et j’en passe… de leurs clients. En effet, contrairement à Google et à Facebook qui travaillent et communiquent avec Greenpeace pour investir un maximum dans les énergies renouvelables, Apple continue d’utiliser de l’énergie produite avec du charbon pour alimenter ses datacenters. Autant dire que la pollution “générée” par Apple n’est pas sans conséquence pour l’environnement. Du coup, Greenpeace a lancé une pétition baptisée Clean our cloud accompagnée d’une vidéo calquée sur une publicité iPhone pour informer les gens et exiger d’Apple (mais aussi Amazon et Microsoft) qu’ils investissent enfin dans les énergies propres.

Avr 24

[video]

Avr 23

Bientôt une extension .google ?
Publié le 12 avril 2012 Google a confirmé ce jeudi 12 avril avoir officiellement déposé sa candidature auprès de l’ICANN pour acquérir l’extension .google (qui viendrait donc s’ajouter aux 22 extensions officielles déjà gérées par l’ICANN : .org, .com, .net, .edu, etc.) domaine dot google source foxnews.com Pas d’informations complémentaires sur ce que Google à en tête, on peut déjà imaginer le passage de tous leurs services dessus ce qui laisserait présager des : plus.google news.google play.google etc.

Bientôt une extension .google ?

Publié le 12 avril 2012 Google a confirmé ce jeudi 12 avril avoir officiellement déposé sa candidature auprès de l’ICANN pour acquérir l’extension .google (qui viendrait donc s’ajouter aux 22 extensions officielles déjà gérées par l’ICANN : .org, .com, .net, .edu, etc.) domaine dot google source foxnews.com Pas d’informations complémentaires sur ce que Google à en tête, on peut déjà imaginer le passage de tous leurs services dessus ce qui laisserait présager des : plus.google news.google play.google etc.

(Source : docteur-folimage.com)

Avr 20

Facebook : la bourse ou la vie ?
C’est l’un des feuilletons économiques du premier trimestre 2012, une entrée en bourse qui suscite toutes les convoitises, comme si elle pouvait, à elle seule, relancer l’économie américaine (mondiale ?) ou sauver l’économie numérique.
C’est du moins ainsi que le commun des mortels que nous sommes analyse la situation. Pourtant c’est un tout autre combat se déroule actuellement en coulisses. Pour Facebook, l’objectif est simple et d’une ambition presque démesurée : lever 5 milliards de dollars à la suite de son entrée en bourse ! Un montant colossal, et surtout jamais vu sur ce secteur d’activité, l’entrée de Google ayant apporté 1.9 milliard de dollars par exemple.
Autre incertitude que les milieux concernés expriment : la date officielle d’entrée en bourse. Les dernières indiscrétions évoquent la troisième semaine de mai, et plus précisément le 17 mai. Mais il faut encore que l’entreprise obtienne le feu vert de la SEC, organisme chargé de la régulation des marchés, et que soit défini l’indice auquel sera côté le titre Facebook, à savoir NASDAQ ou NYSE, le premier étant l’option la plus courante pour les nouvelles technologies.
Dans tous les cas, plus que quelques semaines à attendre pour connaître l’épilogue d’une série à rebondissements finalement assez face. Mais que voulez-vous, dans un monde ultra-connecté et en pleine crise économique, ce genre d’information reste intéressante malgré tout.

Facebook : la bourse ou la vie ?

C’est l’un des feuilletons économiques du premier trimestre 2012, une entrée en bourse qui suscite toutes les convoitises, comme si elle pouvait, à elle seule, relancer l’économie américaine (mondiale ?) ou sauver l’économie numérique.

C’est du moins ainsi que le commun des mortels que nous sommes analyse la situation. Pourtant c’est un tout autre combat se déroule actuellement en coulisses. Pour Facebook, l’objectif est simple et d’une ambition presque démesurée : lever 5 milliards de dollars à la suite de son entrée en bourse ! Un montant colossal, et surtout jamais vu sur ce secteur d’activité, l’entrée de Google ayant apporté 1.9 milliard de dollars par exemple.

Autre incertitude que les milieux concernés expriment : la date officielle d’entrée en bourse. Les dernières indiscrétions évoquent la troisième semaine de mai, et plus précisément le 17 mai. Mais il faut encore que l’entreprise obtienne le feu vert de la SEC, organisme chargé de la régulation des marchés, et que soit défini l’indice auquel sera côté le titre Facebook, à savoir NASDAQ ou NYSE, le premier étant l’option la plus courante pour les nouvelles technologies.

Dans tous les cas, plus que quelques semaines à attendre pour connaître l’épilogue d’une série à rebondissements finalement assez face. Mais que voulez-vous, dans un monde ultra-connecté et en pleine crise économique, ce genre d’information reste intéressante malgré tout.

(Source : erenumerique.fr)

Avr 18

[video]